Une légende de la préparation physique au SRVHB !

| Actualités du SRVHB

La saison prochaine les joueurs du SRVHB pourront compter sur une pointure pour leur préparation physique: Alain QUINTALLET ! Ce nom ne vous dit peut-être rien et pourtant sa carrière est exceptionnelle. Il est celui qui a accompagné l’équipe de France de Handball durant tous ses titres. 13 années à préparer physiquement les bleus. Des Costauds aux Experts Alain aura vu passer entre ses mains expertes tout le gratin du Handball français : KARABATIC, ABALO, GUIGOU, OMEYER,…

Contacté par Rares FORTUNEANU (qu’il a formé sur la préparation physique) le préparateur a été séduit par l’aventure humaine que lui proposait notre coach. Au SRVHB QUINTALLET viendra apporter toute sa connaissance pour permettre à l’équipe de franchir un pallier, tout en essayant de limiter le lot de blessures qui ont affaibli l’équipe la saison passée. Fort de son expérience de joueur, de responsable de pôle et de préparateur en club (QATAR et TUNISIE) Alain prendra les reines de la préparation physique à compter du 13 juillet date de reprise pour l’équipe. Nul doute qu’Alain et le Staff planche d’ores et déjà sur le programme. Comme le souligne notre futur préparateur, l’accent sera mis sur la protection du joueur :

« La préparation physique n’a de sens que si les joueurs peuvent exprimer les qualités qu’on développe dans la technique individuelle. L’objectif est de rendre le joueur le plus fort possible dans sa tête pour qu’il puisse s’exprimer techniquement. Il faut apporter de la force physique et mentale aux joueurs pour qu’ils entament cette saison tambour battant et éviter de galérer comme la saison dernière avec les blessures. C’est un boulot de staff et d’équipe. Claude ONESTA disait toujours que les joueurs doivent se sentir invincibles à la fin de la préparation physique. Mon objectif est de leur donner une énorme confiance en eux ! Pour cela, il faut protéger les joueurs en les observant au niveau de la récupération, des blessures, avoir un œil individuel sur chacun. La relation avec le médecin et les kinés sera fondamentale.»

Concernant le Covid Alain QUINTALLET a assuré que cette crise sanitaire n’aurait pas un gros impact sur le contenu des séances mais plutôt sur les charges : « Habituellement il y a un entraînement le matin et un l’après-midi. Là, il y aura un seul entraînement de 3h au lieu de deux d’1h30 ce qui change beaucoup de choses. Il faudra observer comment les joueurs réagissent. Les contenus ne vont pas changer mais ce sera la charge qui sera modulée.»

Alain QUINTALET s’est dit très heureux de rejoindre le projet du SRVHB, un projet qui a tout de suite plu au retraité de l’équipe de France :  «Quand j’étais entraîneur de Dijon en deuxième division en 97-98 on jouait déjà contre St-Raphaël. Je suivais également le championnat et notamment les équipes où il y a des internationaux comme St Raphaël avec Xavier, Adrien ou encore Alex Demaille (en jeune). Quand Rares m’a contacté le projet m’a donc tout de suite plu. La rigueur dont fait preuve Rares m’a séduite.»

Rendez-vous est pris le 13 juillet avec les joueurs et le staff pour reprendre ensemble une activité qu’ils avaient été obligés de mettre entre parenthèses le 17 mars dernier.