Un début de saison sur les chapeaux de roues à domicile

| Actualités du SRVHB

Avec une victoire Historique, la 1ère en championnat, contre le PSG version Quatari et notre victoire sur Tremblay 3 jours plus tard en 1/8ème de finale de la Coupe de la Ligue, Il n’en fallait pas plus pour donner la tendance et lancer un message fort aux équipes qui viendront essayer de gagner des points ou une qualification au Palais des Sports Jean François Krakowski.

Comme le dit et le martèle Joël Da Silva depuis son arrivée à Saint-Raphaël « Venir jouer dans notre palais des sports, sera pour nos adversaires tout sauf de la villégiature… et nous mettrons tout en place pour en faire un bastion imprenable de ce championnat grâce aussi à nos supporters ».
Aussi, les premiers à en faire les frais fut la « Dream Team » Parisienne qui, malgré une grande partie de l’Equipe de France et autre Mikkel Hansen, n’a pu venir à bout d’un SRVHB affichant clairement ses valeurs et soutenu par un public inépuisable de la 1ère à la 60ème minute.
Devant les caméras de BeIn Sports, tous les joueurs n’ont fait qu’un pour terrasser l’ogre parisien victime de trop d’individualités. Le « Groupe » est plus important que l’individu pour Joël Da Silva qui avait écrit dans les vestiaires avant le match « Ensemble = Exploit ».

Retrouvez aussi l’article Var Matin sur http://www.varmatin.com/saint-raphael-vhb/srvhb-un-exploit-en-lettres-capitales.1855234.html

Pas le temps de souffler pour nos joueurs que devaient dès ce dimanche retrouver la Coupe de la Ligue pour un match couperet contre Tremblay en France après l’euphorie de la fabuleuse victoire contre Paris. Mais nous l’avons annoncé en début de saison les coupes font parties de nos priorités car nous voulons remporter un premier titre majeur en D1 cette année. Malgré un public moins nombreux mais tout autant motivé que contre Paris en ce dimanche après-midi, nous entamions en tête la première mi-temps avant de subir une très mauvaise passe qui allait faire virer en tête Tremblay à la mi-temps. Au retour des vestiaires un deuxième match débuté avec un Groupe retrouvé et « surmotivé » nous permettant de repasser devant. mais Tremblay tentait le tout pour le tout est revenait à notre hauteur à la dernière minute. Une ultime minute au suspense intense, où les 2 équipes en échec face aux gardiens, se retrouvaient dos à dos au coup de sifflet final (36-36).

Il fallait en venir aux jets de 7 mètres pour se départager et ce sera sur un dernier arrêt de Micha et la concrétisation du tir de Raphaël, à la « mort subite » pour voir toute l’équipe et son public exploser de choix.
Maintenant place au 3ème match en 6 jours…. ce mercredi à 20h30 face à Aix en Provence.